Dico du Net >
: actualités, définitions, sélection de sites web
Dictionnaire en ligne  
Définitions Sigles Participez !
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
Rechercher

Rejoignez-nous sur la page Facebook Dicodunet

Définitions
 Actualités
 Annuaire

Cours du pétrole en dollars

 Définitions

Voici des définitions figurant dans notre dictionnaire :

  1. Ecotourisme : L'écotourisme est une forme de voyage responsable dans les espaces naturels, qui contribue à la protection de l'environnement et au bien-être des populations locales. L'engagement écotouristique consiste notamment en un souci constant de durabilité ...
  2. Lost, les disparus : Perdus au milieu de nulle part, ils devront apprendre à survivre. Entre huis clos et scènes d'action, série catastrophe, dramatique ou encore fantastique, Lost, les disparus joue avec les genres, renouvelant à chaque instant les intrigues, allant de...
  3. Echantillonneur : L'échantillonneur est le rival et souvent le complément du synthétiseur. Il permet une reproduction souvent plus fidèle que ce dernier des sons d'instruments acoustiques, par exemple le piano. Mais l'échantillonnage est une technique lourde : pour ...
  4. Visiteur unique : Nombre de visiteurs sur un même site au cours d'une période donnée.Le visiteur n'est comptabilisé qu'une seule fois par mois. Il est identifié grâce aux cookies. Un visiteur peut effectuer plusieurs visites au cours du même mois....
  5. Siemens mobile : Siemens AG est présent dans plus de 120 pays, emploie 26900 personnes (Septembre 2003) et génère un chiffre d'affaires de 10 milliards de dollars. Siemens Mobile occupe la première place sur le marché des téléphones sans-fil numériques et des systèm...

 Actualités

Voici les dernières actualités analysées par notre agrégateur au sujet de "Cours du pétrole en dollars" :

Jeff Rubin voit toujours le pétrole à 200 $(, 2010-02-12)

Son dernier livre prédit que la fin du pétrole bon marché, sur lequel notre monde économique fonctionne, entraînera la fin de la mondialisation. (ARGENT)

La Bourse de Chicago rachète une part majeure des indices du Dow Jones(, 2010-02-12)

CME, l'opérateur de la Bourse de Chicago, va racheter à la société Dow Jones 90% de son activité de gestion d'indices boursiers, l'indice vedette de la Bourse de New York en faisant notamment partie. Coût de l'opération : 607,5 millions de dollars. Selon un communiqué commun, les deux groupes vont créer une société commune, dont le Chicago Mercantile Exchange va détenir 90% et Dow Jones, filiale de News Corporation, 10%. Cet accord permet de conserver le nom des indices, dont le célèbrissime Dow Jones Industrial Average. Les responsables du Wall Street Journal, également propriété de Dow Jones, vont continuer à participer aux décisions concernant la sélection des actions composant le Dow Jones Industrial Average et les autres indices, précisent par ailleurs les deux entités. La transaction doit être bouclée dès le premier trimestre 2010, les régulateurs ayant tout de même leurs mots à dire. En vue de mener l'opération, la société commune va lever 613 millions de dettes, dont 607,5 millions de dollars serviront à payer Dow Jones. L'objectif pour CME : sa transformation en un groupe d'envergure mondiale de services financiers. Rappelons qu'il constitue d'ores et déjà le premier marché de contrats à terme des Etats-Unis et la première chambre de compensation du monde. La capitalisation boursière de CME est déjà actuellement trois fois plus importante que celle de NYSE Euronext.? Depuis cinq ans, il a racheté le Chicago Board of Trade, un marché à terme pour les prod...

Le cours du pétrole rebondit de 2 dollars(, 2010-02-10)

Le cours du pétrole swingue actuellement au gré des fluctuations de l'euro et du dollar. Mardi, le prix du baril caracolait à grandes enjambées à New York, surfant sur son nouvel élan entamé la veille, à la faveur du regain de l'euro, au détriment du dollar. Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude pour livraison en mars a terminé à 73,75 dollars, enregistrant une hausse de 1,86 dollar par rapport à la clôture de lundi. A Londres, sur l'Inter Continental Exchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique progressait parallèlement de 2,02 dollars à 72,13 dollars. Le taux de change demeure le facteur principal de l'évolution du cours du pétrole depuis quelques jours, voire quelques semaines. Un élément haussier ces derniers heures, l'euro rebondissant nettement mardi face au billet vert, le seuil de 1,38 dollar ayant même été franchi, certes brièvement Revirement de tendance donc, alors que la semaine dernière, le prix du baril avait été affecté par la remontée de la monnaie américaine. Le cours du pétrole avait alors chuté de 6 dollars en trois jours, avant d'entamer une nette remontée depuis lundi. Mais la prudence est de mise alors que les craintes relatives à la stabilité de l'euro demeurent. Les marchés s'inquiètent du déficit budgétaire de la Grèce et de l'état des finances publiques de l'Espagne et du Portugal.? Le marché devra par ailleurs attendre vendredi après midi pour obtenir la publication des stocks ...

Le regain du dollar plombe le cours du pétrole(, 2010-02-06)

Le bonheur des uns fait parfois le malheur des autres et inversement .... Le cours du pétrole a terminé en nette baisse vendredi sur le marché new-yorkais. A qui la faute ? l'envolée du dollar ou la baisse de l'euro, cela dépend où l'on se situe.... Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude pour livraison en mars a ainsi achevé la semaine sur un recul de 1,95 dollar, soit 2,67%, à 71,19 dollars le baril. Rappelons que le cours du pétrole avait déjà dégringolé de près de 4 dollars la veille, perdant 5,3% de sa valeur, ce qui constitue la plus forte baisse observée en une seule séance depuis juillet dernier. A Londres, sur l'Inter Continental Exchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique régressait quant à lui vendredi de 2,54 dollars à 69,59 dollars. Le raffermissement du billet vert et les inquiétudes concernant l'état des finances publiques de certains pays de la zone euro - tels que l'Espagne, la Grèce et le Portugal - influencent le prix de baril de manière négative. La situation modifie en effet les prises de positions des investisseurs, lesquels avaient parié jusqu'à présent sur le pétrole, au détriment du dollar. Une tendance également accentuée par le recul des marchés d'actions observé à Wall Street, après la publication les chiffres de l'emploi aux Etats-Unis. Le climat de prudence qui règne actuellement sur les marchés est en effet par nature défavorable aux actifs considérés comme risqués, parmi les...

Formation : conférence + atelier référencement

Formation referencement
Formation au référencement par les spécialistes en référencement de Ranking Metrics : conférence le matin, atelier pratique l'après-midi.

Formation referencement